Retour au Sommaire

S'informer en ligne / Infos Bridge / Infos Techniques
Exposés Techniques de nos grands joueurs

 Les enchères d'essai après une ouverture majeure

par Jean-Pierre LAFOURCADE

A : But des Enchères d'essai

Le but des enchères d'essai est d'évaluer les possibilités d'atteindre la manche ( ou le chelem ) en fonction de la concordance des honneurs de vos deux mains.

Cette notion est fondamentale pour l'évaluation du potentiel de votre jeu.

B : Concordance des Honneurs 

Les points d'honneurs, lorsqu'ils sont isolés, ne valent pas toujours la valeur que l'on leur attribue au début des enchères.

R 7 6 2

D 7 6 2

V 7 6 2

10 7 6 2
0,5 levée

0,25 levée

0 levée

0 levée
5 3

5 3

5 3

5 3

Ces combinaisons valent moins d'un pli, mais groupons-les et nous obtenons:

D V 3 2

R V 3 2

R D 3 2

D V 10 2

R V 10 2

R D V 10
0,75 levée

0,875 levée

1,5 levée

1,5 levée

1,75 levée

3 levées
5 4

5 4

5 4

5 4

5 4

5 4

La valeur de chaque combinaison est supérieure à l'addition des valeurs isolées et ce, parce qu'il y a interaction entre les honneurs, chacun soutenant l'autre.

Ce principe peut aussi être étendu à la possession d'As.

Ce fait est très souvent mal apprécié, peut-être parce que l'As rapporte toujours un pli.

 

R 7 2

A 7 2

R 7 2
0,5 levée

1 levée

2 levées
6 5 4

6 5 4

A 5 4
  

La troisième combinaison rapporte plus de levées que les deux premières ensemble et ce, du fait que le Roi en présence de l'As a pris une nouvelle valeur : celle d'un As.

D 4 3

D 4 3

5 4 3
A 4 3

5 4 3

R 4 3

5 4 3

5 4 3
5 4 3

A 4 3

A 4 3

A 4 3

A D 3
1,5 levée

2 levéeS

1,75 levée

2,25 levées

3 levées

7 6 2

7 6 2

7 6 2
7 6 2

7 6 2

7 6 2

7 6 2

7 6 2
R 6 2

R 6 2

7 6 2

R 6 2

R 6 2
 

On voit, sur les 3 derniers exemples, que l'on obtient plus de levées avec le même nombre de points d'honneurs, lorsqu'ils sont concentrés dans la même couleur plutôt que dans trois couleurs différentes.

C : Les Courtes et les Points d'Honneurs

Ces deux éléments cohabitent très mal.

Lorsque vous possédez des points d'honneurs dans la courte de votre partenaire, ceux-ci ont une valeur extrêmement réduite.

R V 2

D 3 2

R V 2

7 6 2

7 6 2

7 6 2

7 6 2

R D 3

Ex. 1

Ex. 2

Ex. 3

Ex. 4

3

3

3

A V 8 4

A D 5 4

A R 5

D 10 5 4

4

7 6 2

7 6 2

7 6 2

R D 3

R V 2

D 3 2

R V 2

7 6 2

Ex. 1 bis

Ex. 2 bis

Ex. 3 bis

Ex. 4 bis

3

3

3

A V 8 4

A D 5 4

A R 5

D 10 5 4

4

 

Ex. 1 - Même avec l'As de bien placé ( ou la Dame bien placée, mais il va falloir choisir), vous avez encore deux perdantes potentielles à : autrement dit, trois perdantes.

En intervertissant les couleurs du mort ( Ex.1 bis ), le déclarant n'a qu'une levée à perdre.

Ex. 2 - Deux perdantes ; une seule dans l ' Ex.2 bis.

Ex. 3 - Cinq perdantes; deux seulement dans l ' Ex.3 bis.

Ex. 4 - Deux perdantes ou trois si l'adversaire ne met pas son As en Ouest. Une seule dans l ' Ex.4 bis.

La différence de levées est donc très importante suivant l'emplacement des honneurs.

 

7 2

R 7 6 5 2

A D V 2

A 2

A 2

R 7 6 5 2

A D V 2

7 2

Main A

Main B

R 6 3

A D 9 8 3

R 8 7 3

3

R 6 3

A D 9 8 3

R 8 7 3

3

 

Avec la main A, vous gagnerez 6 une fois sur deux,

tandis qu'avec la main B, vous les gagnerez tout le temps. Jugez vous-même.

Après ces nombreux exemples, nous pouvons déduire deux choses:

 

1- L'interactivité des honneurs renforce ceux-ci et donne, par conséquent , plus de valeur à l'ensemble des deux mains.

2- Les points d'honneurs, dans les courtes, valent très peu car:

  • ou bien, ils sont perdus ;
  • ou bien, s'ils se bonifient, ils servent le plus souvent à défausser des futures gagnantes

Cette notion est surtout valable au niveau de la manche. La valeur des deux jeux s'en trouve donc fortement diminuée.

D : Conditions d'utilisations des enchères d'essai

 Une enchère d'essai, comme son nom l'indique, est un essai vers la manche ( ou le chelem ), c'est à dire qu'il faut que vos deux jeux atteignent une certaine densité pour que cette manche ait une chance théorique de gain.

Dans cette optique, si vous ne pouvez pas atteindre cette densité fixée à 26 HLD( Points Honneur, Longueur, Distribution ), il ne sert à rien de faire une enchère d'essai.

 Si vos deux mains atteignent d'office cette densité, inutile encore une fois d'employer les enchères d'essai.

 

6 3 2

7 6 3 2

D 7 5

A R 8 6 2

A D V 10 8

A R D 8 6 3

A 9

R 7

R 7

R D 10

A R

R 7

Main I

Main II

Main III
  

Avec ces trois mains, vous avez l 'espoir de gagner la manche, si le partenaire possède les bonnes cartes c'est-à-dire des cartes qui couvrent vos perdantes.

Avec la main ci-dessous, qui a 5 perdantes,

A D V 10 3

A V 10

3 A

R 7 2

la manche est certaine et le chelem, envisageable, après la séquence d'enchères suivante :

Vous
Nord
Est
Sud
1
Passe
2
Passe
?
     

Il faudra aussi faire une enchère d 'essai, qui débutera exactement comme une enchère d'essai vers la manche.

Une enchère d'essai est donc un espoir de manche, mais peut aussi cacher un espoir de chelem (Rare ).

E : Les Outils

Vous avez deux enchères à votre disposition, sur une ouverture en majeure :

1- Une enchère dite généralisée, qui demandera au répondant de situer ses forces.

2- Une enchère montrant une courte ( singleton ou chicane ) .

Le répondant pourra, de ce fait, juger de la valeur de son jeu.

Exemple n° 1

Vous
Nord
Est
Sud
1
Passe
2
Passe
?
.
.
   
.

2 = Enchère généralisée ( enchère au-dessus )

2 SA = J'ai une courte à ( 2 SA remplace 2 )

3 = J'ai une courte à

3 = J'ai une courte à

 

Exemple n° 2

Vous
Nord
Est
Sud
1
Passe
2
Passe
?
     

2 SA = Enchère généralisée ( enchère au-dessus )

3 = J'ai une courte à

3 = J'ai une courte à

3 = J'ai une courte à

F : Attitude du Répondant

1 - Sur l'enchère généralisée

Vous
Nord
Est
Sud
1
Passe
2
Passe
2
Passe
?
.

a ) Minimum, le répondant reviendra dans la couleur d'atout au niveau de trois.

D 8 3

V 9 3

D 7 2

V 9 8 3

? = 3  

Très mauvaise main, ultra minimale. 

b ) Dès qu'il possède des valeurs, il les montrera dans un ordre économique, c'est-à-dire qu'une enchère sautée est automatiquement déniée.

? = 3 ---> J'ai quelque chose à , et pas à

? = 3 ---> J'ai quelque chose à , et pas à , ni à

D V 9

D 9 6 3

7

V 9 8 7 2

? = 2 SA ---> J'ai quelque chose à

-------------------------

Vous
Nord
Est
Sud
1
Passe
2
Passe
2 SA
Passe
?
.

? = 3 ---> J'ai quelque chose à

? = 3 ---> J'ai quelque chose à , et pas à

D 6 3

D 6 3

A V 6 3

10 6 3

? = 3 ---> J'ai quelque chose à  , et pas à

-----------------------  

2 - Sur l'enchère montrant une courte
 

Le répondant devra dévaluer très fortement ses honneurs dans la courte de son partenaire.

Inversement , lorsqu'il ne possédera pas de points perdus dans cette courte, il devra réévaluer le restant de sa main.

En fonction de l'estimation de son jeu, le répondant :

a) reviendra à l'atout au niveau de trois, s'il est minimum.

b) annoncera la manche, s'il est maximum.

c) continuera la conversation, en cas de doute, en montrant ses forces toujours dans un ordre économique.

Vous
Nord
Est
Sud
1
Passe
2
Passe
3
Passe
?
.

R 10 6 3

A 9

9 8 3

9 8 7 5

? = 3 ---> J'ai quelque chose à

D 8 3

V 9 3

D 7 2

V 9 8 3

? = 3 ---> MINIMUM 

 

G : Attitude de l'Ouvreur

Lorsque le répondant parle semi-positivement sur une enchère d'essai, l'ouvreur peut conclure à la manche ou poursuivre le dialogue, pour cause de renseignements insuffisants, en montrant toujours ses forces dans un ordre économique.

 

A 5

A R V 10 7

8 6 3 2

A 6

R D 8 6

D 9 8 6

10 7

9 6 3

Ouest

Est

Vous
Nord
Est
Sud
1
Passe
2
Passe
2
Passe
2 SA
Passe
?
..
   
.

? = 4  

La force à intéresse l 'ouvreur, qui conclut à la manche.

7 5 2

A R V 10 7

R 7

R V 7

8 6 2

D 9 8 6

V 6

A D 6 2

Ouest

Est
 

Vous
Nord
Est
Sud
1
Passe
2
Passe
2
Passe
3
Passe
?
     

? = 3  

L'ouvreur craint encore de perdre trois et un As.

3 montre une force à et l'incapacité de conclure à la manche.

H : Enchère d'essai vers le Chelem

Avec environ 22-23 HLD, la manche est assurée et le chelem, envisageable, si le partenaire possède bien entendu les bonnes cartes.

Il suffira d'appliquer la même technique et de dépasser, à un moment donné, le niveau de trois à l'atout pour faire comprendre vos intentions de chelem.

Vous
Nord
Est
Sud
1
Passe
2
Passe
2
Passe
3
Passe
3
.
   
.
 

Il est évident ici, quand l'ouvreur nomme 3 que ce n'est pas uniquement dans l'intention de jouer la manche puisque le niveau de 3 est dépassé.

 

Vous
Nord
Est
Sud
1
Passe
2
Passe
3
Passe
3
Passe
4
Passe
?
.

A D V 7 2

R 7 2

A V 10 3

A

R 10 5 3

A 8

9 8 3

7 6 3 2

Ouest

.

Est

Le répondant possède la main miracle, et il le sait.

a) Pas de points perdus à

b) L'ouvreur nourrit des espoirs de chelem malgré l'absence de force à .

c) L'As et le doubleton à .

d) Le Roi de .

e) Le 4ème atout.

 

Vous
Nord
Est
Sud
1
Passe
2
Passe
2 SA
Passe
3
Passe
4
Passe
?
.

8

A 10 9 8 6 3 2

A 7

A R 7

V 6 2

R D 7

R V 6 3 2

7 6

Ouest

.

Est
 

Le raisonnement est le même: 

a) Pas de points perdus dans la courte à .

b) R D à .

c) Belle couleur exploitable. 

Bien entendu, le répondant ne connaît les intentions de l'ouvreur qu'au moment où celui-ci dépasse le niveau de trois dans la couleur d'ouverture.

Avant il devra réagir comme si c'était une enchère d'essai pour la manche, ce qui sera le plus souvent le cas.

Exercices d'application n° 1

Qu'elle est votre enchère, avec les mains suivantes, après la même séquence d'enchères ?

Vous
Nord
Est
Sud
1
Passe
2
Passe
?
.
.
   
.

 

R V 7

R V 7

A 5

A D V 7 6 2

A V 7 6 4 2

R D 7 6 4

A 7

7

7 3 2

R 6

R D 6

A R 6

Main I
.
Main II
.
Main III

V 8 7 5

D 7 5

R 7

A R 9 6 4

R D V 9 6

R D V 9 6 2

R 5

R 5

D 5

D 6

A D 3

V 3 2

Main IV
.
Main V
.
Main VI
 

Pour prendre connaissance de la solution, cliquez sur ---> Solution Ex. n° 1